De Nicolas Contant et Sylvain Beaulieu. Documentaire autofictionnel.

Avec le soutien de la Région Nouvelle-Aquitaine et de la SCAM (Bourse Brouillon d’un rêve).

A 26 ans Sylvain découvre qu’il à la neuropathie optique de Leber. En peu de temps son nerf optique se dégrade et il devient malvoyant.

15 ans après Sylvain sillonne un univers de brume perpétuelle propice à l’émergence du burlesque. Adepte des quiproquos, provocateur de dérapages mal contrôlés, il percute les nouveaux panneaux de circulation, il parle seul, il embrasse la mauvaise personne. Serai-il un clown sans masque ?

Contre toute lumière est une autofiction qui invite à la dérision comme une échappée.