De Benoit Perraud. Documentaire.

Avec le soutien de la Région Nouvelle-Aquitaine (aide au développement).

À partir des archives audiovisuelles du Cerdo de l’UPCP-Métive de Parthenay, du FAR de la Rochelle.
Avec la contribution de la Cinémathèque Nouvelle-Aquitaine.

Mes aïeux ont depuis des générations vécu à la campagne. Mes parents se sont installés dans une petite commune rurale mais ne m’ont pas transmis la musique ou la langue traditionnelles. Je suis la première génération à ne plus avoir de liens quotidiens avec la paysannerie.

Par des archives filmiques amateurs des villages du Poitou de l’après-guerre à aujourd’hui, Souvent l’hiver se mutine pénètre cette culture rurale qui s’est transformée au gré des bouleversements historiques et économiques.

La musique, élément central de ces communautés comme de ma vie aujourd’hui, rythme notre cheminement dans des décennies de quotidien, de contes, d’anecdotes collectées et d’histoires familiales.

Un voyage dans le temps sur les traces de mes ascendants, pour découvrir une culture, la critiquer, la valoriser, s’y retrouver, pour finalement se réconcilier avec elle.